CPH Open – Le recap

Par , le 2 août 2017.

Cela fait maintenant 10j que le CPH open est fini, et ce petit article n’arrive que maintenant..
Pour dire vrai, j attendais un recap officiel en vidéo, qui puisse accompagner les quelques photos qui présentent dans cet article.
Et là.. Je me suis retrouvé face à un problème..
Entrer ses codes de carte bleue pour avoir accès aux vidéos fournies par Etn, qui s’occupait de la captation officielle…
Et Payer pour voir du skate sur internet, ce n’est toujours pas trop mon truc.
Nous avons donc décidé de lier le recap video de Transworld, qui s’est bougé pour faire le sien :
 

 
Alors que je n’ai même pas encore eu le temps de vous dire à quel point cet évent était le plus cool organisé cette dernière décennie, qu’il pourrait rappeler à certains les belles années des contest de Münster ou Lausanne, que l’on tombe déjà dans les travers du skateboard qui nous agacent légèrement.
 
Toute la planète skateboard était donc là, les parisiens étaient présents en masse, mais il était tout aussi facile de retrouver les groupes de chiliens, de brésiliens, d’américains, de sud africains au milieu de ces heureux Danois qui profitaient des seules deux semaines de beau temps que comporte leur été…
Des amateurs aux dents longues venus de partout, les hauts gradés du skate biznems plus relax que jamais et un vrai tapis rouge d’étoiles.. on évitera la longue liste de name dropping, instagram à déjà tout révélé.
 
Le seul autre point noir aura été une affluence presque trop forte et une possibilité réduite de voir ce qui se passait lors des différents events.
Mais bon, imaginez que vous organisiez un event et que cela soit votre seul problème, on s’en sort plutôt bien..
Car oui, les organisateurs du CPH open sont de vrais génies. Capable de faire jouer une fanfare locale de trompettes et tambours pendant un contest de gap, de proposer des matelas gonflables à ceux qui ne voient pas la session et qui voudraient aller faire un tour ( avec une bière) sur le lac voisin, ou mettre un minuscule slappy en face d’un wall of death..
Vous voyez tout ce genre de trucs sympa et toujours inattendus?
http://cphopen.com/program/
Tout le monde s’accordera que si cet évent était organisé dans une autre pays, au bout de la centième bière distribuée, cela partirait en bagarre générale..
Mais à Copenhague les choses se passent autrement. Les gens sont respectueux ce qui leur laisse une beaucoup plus large marge de manœuvre en ce qui concerne l’organisation de fête de contest dans la rue. 
On en a donc tous profité, pris plein les yeux et on a envie de dire à l’année prochaine!…
A moins que cette dixième édition du CPH open eût été la dernière.. ou pas…
 
Ah, Oui au fait : au cas ou vous ne le saviez pas c’est Ishod Wair qui à gagné, et ce n’était pas qu’un peu mérité..
  
Pour vous donner quelques idées supplémentaires de ce qui s’est passé en images

photos : Thomas Busuttil :

  
cph day 3 jump around lowdef-15 

DAY 1

Pour voir Rune Gilfberg en Frontside air dans l’over vert de Fælledpark

cph day 2 rune Gilfberg web-9
  
Il fallait être là :

cph day 1 retouch hd-5
sinon ce qu’on voyait réellement ressemblait plus à çà :

cph day 2 bowl crowd web-7 

cph day 2 retouch web-6
 
et sur un coup de chance, un petit portrait,  Lizzie Armanto

cph day 2 Lizzie armanto web-8  

DAY 2

 

Chaque jour, avant de rejoindre les events officiels, il n’était pas improbable de tomber sur quelques rossage de spots entre deux coins de rues

Matt Berger se faisait la main en Flip sur un petit transfert

cph day 2 retouch web-13

  
A l’event Converse Polar pour bien voir la bonne idée était de se poser ici

cph day 2 best spot lowdef-9 

et essayer de Trouver Charlie ( Yuri Faccini ) en Flip shifty caché dans la foule

cph day 2 yuri faccini - flip shifty - web-18 

ou se poser avec les extremement souriantes barmaid du staff

cph day 2 bartenders lowdef-2
 
 

ensuite on avait une bonne vue en direct du bus Monster

cph day 2daniel Vargas lowdef-28
 
cph day 2 inside the bus lowdef-29

 

mais il fallait se rapprocher pour bien voir Monsieur Bolian survoler le wall

cph day 2 Robin Bolian - Sugarcane web-14
 
cph day 2 rRobin Bolian fronstide air lowdef-24 

et monsieur Vincent Coupeau avoir la double casquette de photographes et skateur en même temps: chapeau! (et mauvais jeu de mots )

cph day 2 VIncent coupeau web-19 

DAY 3

 
Du coté du Spot DIY, la session s’est déroulée sous la pluie

cph day 3 rhurricane ? lowdef-7

 
Et quelques petits malins regardaient ça en direct ( sans avoir besoin d’un ordi )
cph day 3 family view lowdef-10 

il fallait bien s’occuper

cph day 3 filmjob lowdef-5
 
d’autres faisaient totalement autre chose…

cph day 3 jump lowdef-11 

DAY 4

 
En début de journée pendant que DOOBIE s’entraînait à fond

cph day 4 Victor Pellegrin - smith flip out - web
 
certains avaient trouvé une façon de commencer la journée au poil

cph day 4 SUpreme cans web-9
 
cph day 4 supreme biebel web-8
 
Ensuite il fallait bien qu’on envoi les jeunes sur les marches se fatiguer un coup
Mathias TorresInward Heelflip – photo Cesar Torales –


 
et encore une fois il fallait être ici pour l’apercevoir

cph day 4 rooftop phoytographers web-11 

Enfin, pour les finales, il n’y avait plus qu’à apprécier le spectacle de la quinzaine de riders invités à y participer
Ishod Wair

cph day 4 Ishod Frontfeeble web-41 

cph day 4 Ishod wair backside air web-27

Kevin Bradley tout en style

cph day 4 kevin bradley switch backside flip web-25 

Matt Berger – Backside lipslide tout dans le mauvais sens
cph day 4 Matt Berger Backlip to forward - web-43 

Avant de se perdre dans la foule de cette fin d’event, encore aussi essoufflant qu’époustouflant

cph day 4 Element Barrel Jump web-50 

cph day 4 rfred web-49 

cph day 4 crowd web-44
 See you next time ! 

 

 

Texte et photos : Thomas Busuttil

CPH Open – Le recap Par , le 2 août 2017, dans top.
Tag: , , , , , , , ,
---
SHOP


De paris est un média de skateboard indépendant qui documente la vie du skateboard à travers certaines capitales européennes
NEWSLETTER